Françoise Guyon & Roger Orengo

Sexual bomb est le second ouvrage de notre collection Du Bailli écrit à quatre mains, et c’est avec beaucoup de complicité et de complémentarité que ses deux auteurs signent ce fabuleux polar.

Françoise Guyon publie en littérature jeunesse et en littérature générale. Ses livres pour enfants ont reçu le soutien d’Amnesty International. Son premier roman a reçu le Prix de l’Académie de Lyon et a été remarqué par le magazine Avantages.
Agrégée de Lettres Modernes, Maître de conférences à l’Université, elle a formé aux techniques d’écriture les étudiants en journalisme de l’IUT de Nice.

Roger Orengo a eu plusieurs vies, un CAP de tourneur fraiseur, un diplôme de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Nice, une carrière d’ingénieur chez IBM, et des passions qui l’ont mené vers la montagne, l’escalade, la voile, la plongée, le pilotage aérien, le voyage, la photo, la peinture.
Il a publié des nouvelles, illustré les albums de la collection « Grandir aux quatre coins du monde », soutenue par Amnesty International. Les originaux de ses illustrations ont été exposés à plusieurs reprises. Avec Sexual Bomb, il signe son premier thriller.

Pourquoi écrire a deux ?
Parce que notre collaboration, commencée en 2005 avec nos albums jeunesse, s’est avérée fructueuse. Parce que nous partageons la même exigence en matière d’écriture et la même vision du polar, que nous ne ne considérons pas comme un genre mineur. Parce que nous en apprécions le caractère ludique. Nous nous sommes amusés de toutes les techniques du genre pour donner envie au lecteur de tourner la page, l’inviter à l’empathie, l’entraîner, dans le sillage d’Ulysse et de Cathy, sur des chemins semés d’embûches. Parce qu’à deux on a deux fois plus d’idées et deux fois plus de plaisir : celui d’écrire sa partition et celui de découvrir celle de l’autre.
Evidemment, cela comporte aussi des contraintes : écrire à deux c’est forcément tenir compte de l’autre à tous les instants de l’écriture : « n’oublie pas qu’Ulysse est sur la falaise, il va falloir le sortir de là ! ». Mais la contrainte elle-même est jubilatoire parce que source de créativité.

COMMANDER LEUR OUVRAGE :
Sexual bomb

Galerie photo